International

Coronavirus : l’Allemagne annonce pour la première fois un reconfinement local


Des employés d’une unité mobile de dépistage de la Croix-Rouge allemande et de la Bundeswehr effectuent des tests de Covid-19 auprès des habitants de Wiedenbrueck, dans l’ouest de l’Allemagne, le 22 juin 2020.

L’Allemagne a annoncé, mardi 23 juin, pour la première fois, un reconfinement local lié au nouveau coronavirus après l’apparition d’un foyer de contamination dans un grand abattoir où plus de 1 500 cas d’infection ont été détectés. « Nous allons réintroduire un confinement dans l’ensemble du canton de Gütersloh », dans l’ouest du pays, qui compte environ 360 000 habitants, a déclaré à la presse le dirigeant de la région, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Armin Laschet.

Ce reconfinement, prévu dans un premier temps jusqu’au 30 juin, va se traduire par la limitation stricte des contacts entre personnes, la fermeture des bars, cinémas, musées, l’interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés. Les restaurants pourront rester ouverts mais n’accueilleront que des clients d’un même foyer, a précisé M. Laschet, potentiel successeur d’Angela Merkel et candidat à la direction de leur parti, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), en décembre prochain.

Ces mesures drastiques, qui interviennent à dix jours du début des vacances scolaires dans cette région très peuplée et très industrialisée, visent « à calmer la situation » et « accroître les tests » de dépistage.

L’Allemagne, jusqu’ici relativement épargnée par le virus à la différence de ses partenaires européens comme la France, l’Italie ou l’Espagne, est sous le choc depuis la découverte d’un foyer de contamination important dans ce qui est présenté comme le plus grand abattoir d’Europe, Tönnies. Situé près de Gütersloh, il emploie 6 700 personnes, pour beaucoup venues de Bulgarie et de Roumanie.

Lundi soir, les autorités locales ont annoncé que 1 553 personnes étaient contaminées par le Covid-19 dans le canton. Quelque 7 000 personnes ont été placées en quarantaine, 21 hospitalisées et 6 sont en soin intensifs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Allemagne, un foyer de Covid-19 découvert dans le plus grand abattoir d’Europe

Interdiction des grands rassemblements

Bien que la gestion par l’Allemagne de la crise due au coronavirus figure parmi les plus performantes d’Europe, le pays a enregistré plusieurs foyers de contamination au sein de ses abattoirs depuis le début de l’épidémie.

Lire aussi Coronavirus dans des abattoirs : pourquoi des foyers d’infection apparaissent-ils ?

L’institut de santé publique Robert-Koch a par ailleurs annoncé samedi que le taux de reproduction de l’épidémie en Allemagne avait bondi à 1,79, soit bien au-delà du seuil critique de 1 nécessaire pour la contenir à long terme. Cette augmentation est attribuée à un certain nombre de « clusters » locaux, observés notamment dans des abattoirs, mais aussi dans des centres de logistique, des abris pour les réfugiés, ou liés à des fêtes de famille ou des fêtes religieuses.

Le gouvernement allemand a décidé la semaine dernière de prolonger l’interdiction de grands rassemblements jusqu’à novembre pour limiter toute résurgence du nouveau coronavirus. De même, le gouvernement fédéral et les seize régions que compte le pays ont maintenu l’obligation de distance de sécurité entre personnes et de port du masque dans les transports ou les magasins. « Tant que nous n’aurons pas de vaccin ni de médicament il faut maintenir des règles de protection de base pour nous protéger », avait estimé la chancelière Angela Merkel devant la presse.

Dans le même temps, le gouvernement et les régions ont relâché les restrictions dans d’autres domaines. Ecoles et garderies vont poursuivre leur réouverture progressive, qui sera complète à la rentrée après les congés estivaux.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : les paradoxes du déconfinement en Allemagne

Le Monde avec AFP et Reuters

Source: lemonde.fr

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer