France

La limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire fête ses deux ans

Ce pari en termes de sécurité routière a surtout apporté de l’impopularité au gouvernement actuel. Depuis le 1er juillet 2018, 15.000 km de routes sur 400.000 concernées sont repassées à 90 km/h.

C’était le 1er juillet 2018. Près de 400.000 km de routes du réseau secondaire passaient alors à 80 km/h, contre 90 km/h jusqu’alors. Cette limite devient alors la règle sur de nombreuses départementales de France, bidirectionnelles et sans séparateur central.

Très vite, cette mesure, qui vise en premier lieu à faire baisser le nombre de morts sur les routes de France, se heurte à une opposition massive. Elle est d’ailleurs souvent présentée comme un des facteurs déclencheurs du mouvement des gilets jaunes, avec la mise en place de la taxe carbone sur les carburants. Le passage à 80 km/h marque aussi le début d’une vague sans précédent de dégradations de radars automatiques.

Malgré les bons chiffres de sécurité routière enregistrés en 2018 et en 2019, cette baisse de la limitation de vitesse ne passe toujours pas. Un an après sa mise en place, un sondage montre ainsi que de plus en plus de Français sont contre, souligne un article du Point. Ils étaient 84% en 2018 et sont 88% à se dire résolument opposés à cette mesure un an plus tard.

Le gouvernement finit par faire machine arrière pendant le Grand débat national entamé le 15 mars 2019, avec Emmanuel Macron qui réalise son Tour de France des élus locaux. La promesse de permettre aux présidents de conseils départementaux de pouvoir revenir au cas par cas à l’ancienne limitation se retrouve en fin d’année dans la loi d’orientation des mobilités (LOM).

Début 2020, 23 départements décident de repasser certaines routes à 90. C’est peu, vu l’ampleur de la fronde contre cette mesure. Si les conditions financières du retour aux 90 sont évoquées, c’est plutôt la pression de l’Etat qui semble avoir dissuadé les présidents de prendre un arrêté. Une circulaire envoyée fin janvier aux préfets renvoie notamment aux conditions drastiques énoncées pour repasser à 90km/h. Ce qui aurait refroidi certains présidents de département.

Lors d’un récent recensement réalisé par Auto Plus fin juin, environ 15.000 km seraient repassées ou sur le point de repasser à la limitation à 90 km/h, soit moins de 4% du réseau concerné par cette mesure.

Source: bfmtv.com

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer