France

Coronavirus: la ville de Leicester, au Royaume-Uni, risque un confinement local

La prochaine étape, majeure, du déconfinement en Angleterre est la réouverture samedi des pubs, restaurants, coiffeurs, musées et cinémas, fermés depuis fin mars. Les magasins « non essentiels » ont déjà rouvert mi juin.

La ville de Leicester (centre) risque de se voir imposer des mesures de restrictions en raison d’une recrudescence locale de cas de nouveau coronavirus, a déclaré la ministre de l’Intérieur britannique ce dimanche, quelques jours avant une étape majeure du déconfinement en Angleterre.

Après avoir été très critiqué sur sa gestion de la pandémie de coronavirus, qui a fait plus de 43.000 morts au Royaume-Uni, ce qui en fait le pays le plus touché d’Europe, le Premier ministre Boris Johnson a la mission délicate de réussir le déconfinement dont la prochaine grande étape est attendue samedi prochain.

Selon le Sunday Times, le gouvernement se prépare à imposer un confinement « d’ici les prochains jours » dans la ville de Leicester, où 658 nouveaux cas ont été rapportés les deux semaines précédant le 16 juin. Le journal lie cette augmentation des cas à une épidémie dans des usines de production alimentaire et à des grands rassemblements aux abords de restaurants proposant de la vente à emporter.

Interrogée par la BBC, la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, a dit qu’il était « exact » que le gouvernement envisageait des mesures locales de confinement. « Il y aura un soutien apporté à Leicester et le ministre de la Santé a été en contact avec beaucoup d’entre nous au cours du weekend pour expliquer certaines des mesures », a-t-elle expliqué.

« Des solutions locales en termes de contrôle des infections »

Quatre sites de dépistages ont été mis en place et des milliers de kits de dépistage à domicile ont été mis à disposition, a précisé un porte-parole du ministère de la Santé.

La prochaine étape, majeure, du déconfinement en Angleterre est la réouverture samedi des pubs, restaurants, coiffeurs, musées et cinémas, fermés depuis fin mars. Les magasins « non essentiels » ont déjà rouvert mi juin. Mais de nombreuses voix se sont alarmées du risque d’une deuxième vague de contaminations dont des représentants du monde médical qui ont averti que « des foyers locaux sont de plus en plus probables », dans une lettre ouverte dans la publication spécialisée British Medical Journal publiée mercredi.

En annonçant progressivement le déconfinement, le gouvernement avait prévenu qu’il pourrait mettre en place des mesures de restrictions localement, en fonction de la situation.

« Pour des flambées de cas locales, il est approprié d’avoir des solutions locales en termes de contrôle des infections, de distanciation sociale, de dépistages et de nombreux outils », a déclaré ce dimanche Priti Patel.

C.Bo. avec AFP

Source: bfmtv.com

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer