France

« C’était la mise à mort de Fessenheim »

Fessenheim : « C’est un moment de tristesse. J’ai quitté une entreprise vivante, je vais retrouver une centrale morte ». Sébastien, opérateur en salle de commande témoigne dans BONSOIR BRUCE après l’arrêt de la doyenne des centrales nucléaires françaises. Comment va se passer son démantèlement ? On vous explique tout. 

Le | Durée : 8:32

Source: bfmtv.com

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer